29/09/2010

Mon grand...

Avec lui c'est pas facile, pas tous les jours... un caractère assez indépendant, peut être trop, un peu égoïste, n'est ce pas le cas de beaucoup d'enfants ?, il répond à ses parents, il ne semble pas se rendre compte que cela ne se fait pas, il peut être très calin, mais surtout avec son papa, avec moi il est plus distant, j'ai aussi plus de mal, on se comprends moins bien, souvent il m'agace, il a toujours tout son temps, c'est un rêveur, moi j'aime que cela "tourne", ... pas évident pour moi et mon mari en ce moment avec lui...

On a donc prit un rendez vous chez une neuropsychologue pour faire un test, évaluation du QI (il est loin d'être une grosse tête, mais il est loin d'être "bête" aussi. C'est juste pour permettre de voir ses points forts et ses lacunes). Il n'aime pas faire ses devoirs et tous les soirs c'est la galère, et à 8 ans ben des devoirs on en a, beaucoup, trop!

D'ici une semaine on devrait avoir les résultats et puis une entrevue pour nous permettre, à nous parents, de mieux comprendre ce qu'ils veulent dire, et donc de mieux comprendre notre déjà grand, mais qui a tellement besoin de nous pourtant (ouf!)

Vous est il déjà arrivé de vous trouver tellement désemparer par tellement de réactions incompréhensives des vos enfants ???

DSCN4747.JPG

19:14 Écrit par Souris bavarde dans la vie de famille | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Ca change du tricot et des tissus, mais c'est ça aussi la vie et c'est moins sympa...
Ben oui, chez nous aussi c'est comme ça. Quand on a un enfant un peu rêveur à qui faut répéter 10 fois la même chose par jour sans trop d'espoir que ça marque, c'est FATIGANT ! On se demande ce qu'on a loupé, ce qu'on ne fait pas bien et comment fera-t-on ?
J'ai récemment trouvé un livre bien sympa pour nous aider, nous parents qui aimerions que les choses aillent mieux et sans se facher tout le temps... Le titre est assez mauvais (voire rebutant) et pourtant le contenu est très intéressant et novateur.
Le titre "enfants difficiles, comment leur venir en aide" de H Glasser, J Easley Ed Pearson Education. On se rassure vite : y'a pire que les notres ! Mais surtout on comprend que l'on peut s'y prendre autrement et que ça fait du bien à toute la famille. C'est vrai, j'ai essayé les conseils et mon fils semble apprécier cette nouvelle façon de considérer les choses.
Voilà, ça fait du bien de partager avec d'autres parents et de voir qu'on est tous dans le même bain, avec les mêmes soucis et les mêmes bonheurs car il y en a aussi, n'est-ce pas ?

Écrit par : jésa | 29/09/2010

merci beaucoup Jésa pour ton message, vraiment il me réconforte :-) je vais essayer de trouver ce livre. je te réponds ici car je n'arrive pas à te joindre autrement. Encore merci

Écrit par : virginie | 30/09/2010

Je vois que l'on a un peu les mêmes problèmes. J'essayerai sans doute aussi ce livre. A bientôt.

Écrit par : laurence | 01/10/2010

Notre fils a bientôt 8 ans et je le retrouve dans tout ce que tu décris. Nous avons été voir une Pédopsychiatre à Bruxelles et j'avoue qu'elle nous a bien rassuré et nous a donné de très bons trucs. En outre, nous parlons français à la maison et il est à l'école en néerlandais. Il devait donc beaucoup se concentrer. Et parfois, il ne voulait plus faire ses devoirs le soir. Hé bien ,maintenant cela va beaucoup mieux. Cette pédopsychiatre nous a vraiment bien aidé.

Écrit par : Florence | 02/10/2010

Bonjour,
j'ai 4 enfants dont un fils de 12 ans (mon 2eme), je le retrouve dans ton récit. Chez nous les problèmes ont commencés dès la 2eme maternelle !!! Avec un refus de l'écrit, on me disait qu'il etait réveur et que ça allait venir....on a vu plusieurs pédopsy...il a eu des enseignants extraordinaires qui lui ont maintenu la tête hors de l'eau. Mais ça, ça marche en primaire...là, il redouble sa 6ème (et ce n'est pas bcp mieux que l'an passé), avec toujours le même refus de travailler.
Je ne sais plus du tout quoi faire, et j'hésite entre 'orienter vers la voie professionnelle tout de suite (mais laquelle ? à 12 ans on est loin de se projeter vers l'avenir professionnel) ou continuer tant bien que mal encore quelques années. Le métier de parents est vraiment le plus difficile !
Connais-tu les livres et ateliers Faber & Mazlish ? Pour améliorer la communication parent-enfant ?

Écrit par : MaMa-Créa | 01/12/2010

Les commentaires sont fermés.